Serge Janouin-Benanti

Si ce sont des hommes...

Médecins de la mort au Struthof

« Si ce sont des hommes, je suis la pire des ordures ! » L’examen de conscience du professeur de médecine August Hirt, provoqué par la peur d’être bientôt capturé par les troupes françaises, ne dura que quelques instants. Ses cobayes tziganes ne pouvaient pas être des hommes, on ne fait pas ça à des hommes…

Si les Juifs étaient des hommes, personne ne lui pardonnerait la constitution de sa précieuse collection de crânes. Il lui avait fallu procéder dans l’urgence, Heinrich Himmler lui avait confié que bientôt il n’y aurait plus un seul Juif vivant en Europe ! Il avait réagi en scientifique nazi, il avait sélectionné les sujets les plus représentatifs de la race, selon Mein Kampf, les avait mesurés sous toutes les coutures, les avait photographiés… avant de les gazer pour les réduire en squelettes.

Dans son 10e livre, Serge Janouin-Benanti nous entraîne au camp de concentration de Natzweiler-Struthof en Alsace. Non seulement il nous révèle les expériences d’August Hirt, mais aussi celles de deux autres éminents professeurs de la faculté de médecine de Strasbourg : le virologue et candidat au prix Nobel Eugen Haagen ainsi que le directeur de la policlinique, Otto Bickenbach.

Son récit bouleversant nous laisse sans voix. Il nous plonge dans l’abomination de la logique raciste. Un livre inoubliable.